SALON DES REFUSES LA G@LERIE : "L’OEUVRE AU TEMPS"

par GERARD Quentin

Afin d’aborder le thème annuel de la G@lerie 2012 2013, les élèves de seconde générale en "arts visuels" écrivent un premier article qui fait suite à la présentation en classe de "L’Olympia" de Manet (œuvre critiquée lors de sa présentation au public totalement reconnue aujourd’hui). "L’œuvre au temps" laisse le temps à l’œuvre ...

Qu’est ce que le salon des refusés ? Pourquoi et comment a t-il été créé ? Qui sont les "Refusés" ?

Le salon de peinture et de sculpture est présent depuis le XVIIIe Siècle, présente des œuvres au grand public. Le salon publie des œuvres d’artistes approuvé par l’Académie des Beaux-Arts.

En 1863, le jury du Salon de peinture et de sculpture refuse 3000 œuvres sur 5000 envoyé. Ils furent "refusés" car il n’étaient pas conforme aux idées de l’époque.
Le Salon de peinture et de sculpture a été contesté par ces mêmes postulent refusé.
Les "refusés" veulent donc créé leur propre salon où tout le monde serait accepté. L’empereur Napoléon III accepte donc la demande des "refusés" et décide de créé le salon qui se déroulera au Palais de l’industrie, et qui sera organisé par le comité des artistes refusés.

"De nombreuses réclamations sont parvenues à l’Empereur au sujet des œuvres d’art qui ont été refusées par le jury de l’Exposition. Sa Majesté, voulant laisser le public juge de la légitimité de ces réclamations, a décidé que les œuvres d’art refusées seraient exposées dans une autre partie du Palais de l’Industrie.
Cette exposition sera facultative, et les artistes qui ne voudraient pas y prendre part n’auront qu’à informer l’administration qui s’empressera de leur restituer leurs œuvres."

Source : Wikipédia

Nous avons étudié en classe "L’Olympia de Manet" (présenté au salon officiel, les organisateurs ayant peur d’un nouveau salon des refusés) ce qui nous a amené a en apprendre plus sur le "Salon des refusés".

Ce qui a choqué a l’époque sur "L’Olympia de Manet" est le fait que cette femme est présentée comme une prostituée, ce qui nous interpelle moins aujourd’hui.


Tableau : Olympia de Manet

De nos jours, les tableaux qui étaient présentés au Salon des refusés ne nous choquent plus , car l’ouverture d’esprit a changé.
Au fur et à mesure que le temps avance l’esprit (et l’approche) des gens évoluent.

Article rédigé par : Priscilla KABUKU (S1) et Quentin GERARD (S1)

Article corrigé et (modifié) par : Olivier Fazilleau (Enseignant en Arts Visuels).

Le projet "L’œuvre au temps" (La G@lerie 2012 2013) est suivi en partenariat par l’Abbaye de Maubuisson, site d’art contemporain du conseil général du Val d’Oise.