RAPPORT D’ENQUETE - VIENS - LOISY

par VIENS Arthur

Septembre 2013 : on révèle un assassinat au centre culturel ... Les élèves de seconde générale en enseignement d’exploration MPS (Méthodes Pratiques Scientifiques) ont mené leur enquête ... Après 6 mois de travail ils sont aujourd’hui capables de rendre compte de leur travail, mené en SVT, Maths et Sciences-Physiques. Le relevé des indices leur permet d’écrire le récit d’un polar bien intriguant ... Voici leur version délivrée dans le cadre de la semaine du polar organisée au lycée du lundi 24 mars au jeudi 27 mars.

Rapport d’enquête

Le 2septembre 2013, à 9h00, un corps a été retrouvé. C’est le corps de Monsieur X, retrouvé au centre culturel par la gardienne, sur la scène. Nous avons été chargés de cette enquête. Nous avons retrouvés plusieurs indices :
Sur le corps :
-  Du sang sur les vêtements
-  Blessures et coups
-  Cheveux et poils
-  Larves et insectes
-  Un dé

Sur la scène de crime :
-  Des traces de sang sur le mur
-  Portable avec 3 messages codés
-  Un mégot de cigarette

1 – Étude des cheveux et des poils
Nous avons étudié la taille des cheveux et des poils retrouvés sur la scène de crime grâce à la technique de diffraction. Afin de déterminer l’épaisseur des cheveux du criminel.

2 – Expertise des taches de sang
Nous avons retrouvé 2 types de sang différents. Le 1er, celui de la victime, A+ et, le 2e celui que nous pouvons supposer être de l’agresseur, B+.

3 – Empreintes digitales
Nous avons étudié les empreintes digitales. Sur la scène de crime, il y avait deux empreintes digitales différentes. Avec tout ça, nous pouvons conclure qu’il y avait au moins deux personnes sur la scène de crime.

4 – Étude du dé
Nous avons pu observer que le dé était truqué après l’avoir lancer 250 fois. Nous avons remarqué que le 6 tombait beaucoup trop de fois par rapport a un dé normal.

5 – Mégot de cigarette
Nous avons trouvés un mégot a proximité de la scène de crime, nous l’avons analysé et nous en avons déduis que la cigarette appartenait au complice.

6 – Larves d’insectes
Nous avons étudié les larves d’insectes se trouvant sur le corps de la victime. Au vu du stade d’évolution des larves, nous en avons déduit que le meurtre a eu lieu le 27 aout 2013.
Avec un pistolet 9mm.

Scénario :
Monsieur W pourrait être un joueur. C’est pour cela qu’il possédait un dé. D’après le message codé « Dix Mille Euros Dans L’Avocat », monsieur X était peut être avocat. Peut-être avait-il des dettes de jeux ? C’est pour cela que les messages codés parlaient d’argent et d’avocat. Il avait des dettes envers l’armée russe des yakuzas et il devait les défendre lors du procès de Hadopughil. Il devait défendre les yakuzas de 86 meurtres en Afghanistan. De plus, les chinois voulurent déclarer la guerre aux russes. Ils ont réquisitionné Monsieur W en tant qu’ambassadeur. L’affaire se résolut dans un partie de poker. Le gagnant entre les 4 partis (ou pays) choisirait du sort du monde.

Lors de la partie de poker, il déroba la mise des russes. Il fuya le jour suivant, avant que les russes ne s’aperçoivent du larcin. Il rentra en France, et sa cacha à Jouy le Moutier, sa ville natale, une petite ville où ils ne le retrouveraient pas. Les russes le retrouvèrent quelques semaines plus tard et voulurent donc récupérer l’argent. Seulement, Monsieur W avait déjà utilsé presque tout ! Ils réussirent à le retrouver caché dans le cente culturel de Jouy le Moutier le 27 août 2013 pendant la nuit. Ils voulurent le faire chanter pour récupérer l’argent parce qu’ils ne savaient pas que il avait tout utilisé. Ils le torturèrent toute la nuit et le battirent, d’où les traces de sang sur la scène. Seulement, il se défendit quelque peu, il arracha des cheveux et laissa des empreintes digitales. Ils comprirent qu’ils n’en tireraient rien et récupèrèrent les 10 000€ restants. Ils communicaient avec les yakuzas par sms codés. Un des russes étant un très gros fumeur et était nouveau dans le gang, il était choqué d’avoir tué pour une première fois un humain et ne put s’empêcher de fumer. Il laissa donc un mégot près de la scène de crime.

Le cadavre fut retrouvé le 1er septembre.