RAPPORT D’ENQUETE- CHELLALOU- DUPUIS

(actualisé le ) par DUPUIS Vincent

Septembre 2013 : on révèle un assassinat au centre culturel ... Les élèves de seconde générale en enseignement d’exploration MPS (Méthodes Pratiques Scientifiques) ont mené leur enquête ... Après 6 mois de travail ils sont aujourd’hui capables de rendre compte de leur travail, mené en SVT, Maths et Sciences-Physiques. Le relevé des indices leur permet d’écrire le récit d’un polar bien intriguant ... Voici leur version délivrée dans le cadre de la semaine du polar organisée au lycée du lundi 24 mars au jeudi 27 mars.

Carnet d’enquête

Monsieur X a été retrouvé mort sur la scène de la salle de spectacle du centre culturel d’une petite commune du val d’Oise, Jouy-le-Moutier le lundi 2 septembre à 9H00 par la gardienne des lieux. L’enquête est en cours. Une équipe d’expert scientifiques a été sollicité pour étudier cette mort suspecte.

Plusieurs indices ont été relevé : -sang sur vêtement
- cheveux, poils
- larves d’insectes
- empreintes sur dés
- traces de sang
- portables comportant 3 sms cryptées
- mégot de cigarette

Nous avons donc exploité tous ces indices de différentes manières :
Les dés :

Suite a de nombreux calculs nous avons démontrer que les dés trouvés sur la scène de crimes était bel et bien des dés truqués ce qui pourrais être la raison du crime (sûr à 95%).
Les cheveux :

Nous avons découvert par diffraction que les cheveux trouvés sur la veste de la victime n’étaient que des poils de chien.

Tache de sang :

Nous avons tout d’abord démontrés grâce à un frotti sanguin qu’il s’agissait bien d’un sang humain et par la suite par le biais de plusieurs sérum démontré que cette personne appartenait au groupe sanguin : B-

Larve de mouches :

Tout d’abord nous avons étudier le cycle de vie de la mouche, afin de mieux daté la mort de la victime. Nous en avons donc conclus que la victime était morte depuis le 27/28 Août.
SMS cryptés :

Nous avons avec des fonctions réussi à décryptés les 3 SMS qui l’était, il s’agissait d’un cryptage par décalage (décalage variant selon les SMS), une méthode nommée : la méthode César.

Nous avons trouvés un échange entre la victime et son potentiel meurtrier, les messages parlaient d’argents et d’un rendez-vous au centre culturel.

Mégot de cigarette :

Nous avons relevé de la salive présente sur le mégot de cigarette, ce qui nous a permis d’isoler l’ADN du fumeur et potentiellement du tueur.

Conclusion :

Nous avons donc les indices suivant :
– un tueur de groupe B-
– étant fumeur
– possédant un chien
– étant membre d’un club de poker

Un suspect ressort donc du lot, le suspect numéro 10 qui a lui tout seul rassemble toutes les caractéristiques du meurtrier recherché, il est donc inévitablement le tueur et doit être arrête.

Rapport d’enquête rédigé par Dupuis Vincent et Chéllalou Théo.
Une affaire d’argents

Il était 20h45 ce beau soir de 26 aout durant laquelle notre victime et ses potentiels meurtriers jouaient une partie de Yiams, Monsieur Gourdin était très chanceux ce soir-là.
Il amassa quelque milliers d’euros aux détriments de ses concurrents, il s’arreta a là, vertigineuse somme de 30 000€, ce qui ne manqua pas d’engendré la jalousie de ses adversaires, en particulier celle de M.Pichaud qui découvrit la nature des dés…
Il eu à la suite de cette soirée une discussion cryptés avec M.Gourdin pour ne pas attirer l’attention et conserver la confidentialité de celle-ci, ils se donnèrent rendez-vous au centre culturel de Jouy-le-Moutier , M.Pichaud compter récupérer l’argent de tous, en échange de cette argent il ne devait pas divulgué toute cette affaire, mais arrivé au centre culturel les plans avait changés : M.Gourdin espérer garder 50% de cette somme pour son usage personnel c’est lors que M.Pichaud paniqua et tua de sang-froid le tricheur. Il s’alluma une cigarette après avoir récupérer l’argent afin de se remettre de ses émotions. Le corps sera retrouver plus tard par la gardienne de ce lieu et les multiples indices laissés par M.Pichaud trahirons son identité.

Théo Chéllalou
Vincent Dupuis