LA CONTREFAÇON SANS CONTREFAÇON

(actualisé le ) par Mme BOUSAID

Les élèves ont découvert à Paris un Musée de la contrefaçon
Ce lieu qui n’a pas équivalent en France ou dans le monde.
Le Musée de la contrefaçon a été créé en 1951 à l’initiative de l’Union des fabricants (Unifab), une association de lutte contre la contrefaçon.
Ce musée, installé dans un hôtel particulier classé du XVIe arrondissement, a pour vocation de sensibiliser le grand public aux conséquences et aux risques de ces reproductions frauduleuses.
Les deux groupes de la classe ont été pris en charge par un guide qui leur a dressé un portrait « historique » et chiffré de la contrefaçon.
Le musée rassemble plus de 350 objets allant des articles de luxe aux produits de grande consommation. Cette collection hétéroclite et insolite prouve que la contrefaçon n’épargne aucun secteur.
Les élèves ont pu se faire une idée de l’ampleur de ce phénomène (alimentation, vêtements, téléphonie, pièces auto, médicaments, équipements de la maison, jouets et œuvre d’art…) et des dangers qui en découlent, ainsi que les sanctions encourues.
Pour mieux apprendre à distinguer les articles authentiques de leurs imitations grossières ou très habiles, le Musée de la contrefaçon expose côte à côte les produits contrefaisants et les modèles authentiques. Les élèves se sont prêtés au jeu.
Les élèves ont découvert que la contrefaçon est un fléau qui existe depuis l’Antiquité et qu’elle est encore plus redoutable avec les nouvelles technologies et internet.
Si la contrefaçon a un retentissement sur l’économie mondiale, les premières victimes de ce type de fraude sont les consommateurs.

L’équipe éducative

P.-S.

Cette opération est cofinancée par l’Union européenne dans le cadre du Fonds social européen