Spipoll, le nouveau protocole de sciences participatives testé par les secondes au lycée.

(actualisé le ) par Karine Osorio

Les élèves de seconde inscrits en AP Sciences dans le menu "ecolycée" ont pu mettre en oeuvre trois protocoles de sciences participatives pendant le trimestre, dont un nouveau concernant les insectes pollinisateurs.

Ce troisième trimestre 2019 aura permis d’observer, de photographier et d’identifier différentes espèces présentes dans nos espaces verts grâce à un groupe de 15 élèves de secondes.
Ils ont suivi les protocoles de 3 programmes de sciences participatives proposés par Vigie Nature école :

- Tout d’abord, l’Opération escargots :

commencée en septembre 2016, il s’agit de faire des relevés sous 5 planches des différentes espèces de limaces et d’escargots ; ils ont fait le relevé du printemps.
lire les comptes rendus : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

- Puis Oiseaux des jardins.

JPEG

- Et enfin Spipoll :

Ce protocole permet aux scientifiques de suivre les insectes pollinisateurs ; pour la première fois au lycée un relevé de 20 minutes a été effectué et transmis aux scientifiques du muséum par les élèves.
Ils ont pu ensuite déterminer les différentes espèces observées à l’aide des photos prises et de la Clef de détermination des insectes pollinisateurs

Compte rendu rédigé par Thelma, Léa et Hugo :
Les sciences participatives sont des sciences principalement développées dans le domaine des sciences naturelles, où des scientifiques vont recueillir les informations des particuliers qui vont contibuer à leurs recherches ; les résultats sont envoyés aux scientifiques, c’est un moyen pour mener des études sans trop de moyens financiers.
Vigie Nature école est un programme de sciences participatives sur la biodiversité dédié aux scolaires, du primaire au lycée recueillant leurs informations pendant leurs séances d’observations.
Ils proposent plusieurs programmes tels que Spipoll, dont le protocole est d’observer les insectes pollinisateurs, dans leur lieu de vie, indiquer à quelle fréquence ils se trouvaient sur les fleurs/plantes, pour mesurer les variations de biodiversité en France métropolitaine.
Il faut photographier pendant 20 minutes tout les insectes se posant sur la meme fleur, puis ensuite envoyer les résultats, les conditions dans lesquelles l’étude à été faite.
Pendant 20 minutes nous avons observé une paquerette, où un Syrphes Sphaerophoria (mâle) s’est posé pour polliniser cette fleur.
JPEG
Syrphes Sphaerophoria sur pâquerette, photos Thelma Richaud

Aucun autre insecte ne s’y est posé, nous avons pris la température extérieure qui était de 15.4°C, avec un vent faible et irrégulier, il y avait un peu de nuages et peu de luminosité.
Nous avons ensuite envoyé les résultats détaillés à Vigie nature école.

Voir en ligne : Vigie Nature Ecole