RAPPORT D’ENQUETE - ZRIHEN ALBA - VATINEL MANON

par ZRIHEN Alba

Septembre 2013 : on révèle un assassinat au centre culturel ... Les élèves de seconde générale en enseignement d’exploration MPS (Méthodes Pratiques Scientifiques) ont mené leur enquête ... Après 6 mois de travail ils sont aujourd’hui capables de rendre compte de leur travail, mené en SVT, Maths et Sciences-Physiques. Le relevé des indices leur permet d’écrire le récit d’un polar bien intriguant ... Voici leur version délivrée dans le cadre de la semaine du polar organisée au lycée du lundi 24 mars au jeudi 27 mars.

MANON VATINEL ET ALBA ZRIHEN

MPS

RAPPORT D’ENQUETE

Un homme a été retrouvé mort le 2 septembre 2013 sur la scène du centre culturel. Sur la scène de crime, nous avions retrouvé des taches de sang, un mégot de cigarette, un téléphone portable (contenant des messages codés), un dé, des poils ou cheveux et enfin des larves de mouche.

- Nous avons tout d’abord tenté de découvrir le groupe sanguin du sang retrouvé autour de la victime :

• Les hématies (globules rouges) portent des antigènes spécifiques dont la présence détermine l’appartenance du sujet au groupe sanguin A, B, O ou AB. Ainsi les globules rouges du groupe sanguin A possèdent des antigènes A, ceux du groupe B des antigènes B, ceux du groupe AB des antigènes A et B alors que ceux du groupe O ne contiennent pas d’antigènes de type A ni de type.

• Le système Rhésus est le second système antigénique attaché aux globules rouges. En effet, les hématies peuvent également présenter à leur surface des marqueurs du système type Rhésus. Lorsqu’ils sont présents l’individu est de Rhésus positif et vice versa.

• Pour déterminer le groupe sanguin et le rhésus du sang retrouvé sur la scène de crime, nous avons donc cherché à identifier les marqueurs éventuellement présents à la surface des hématies. Ceci est possible grâce à l’existence des anticorps.

• Concernant la première tache de sang, nous avons observé une agglutination en présence des anti-A et des anti-Rh. L’individu à qui appartient le sang est donc de groupe A+. Cet individu pourrait être la victime car ses parents étaient de groupe A et O.

• Concernant la deuxième tache de sang, nous avons constaté une agglutination en présence des anti-B mais aucune en présence des anti-Rh. L’individu à qui appartient ce sang est donc de groupe B-.

- Ensuite, nous avons cherché à déterminer la forme de vie des insectes découverts sur le cadavre et les informations qu’elles peuvent révéler sur la date du crime :

Naissance Larve 1er stade Larve 2ème stade Larve 3ème stade Pupe Imago Mort
à 26° 1jour 2jours 3jours 5jours 9-10 jours 30jours
à 23° 6-7 jours 14 jours
à 20° 8-9 jours 18 jours

Nous avons pu en déduire que le crime a eu lieu le 27 aout.
A partir de cette information nous avons pu observer les aller et venus de ce jour ci et élaborer une liste de 10 suspect.

- Nous nous sommes intéressés au dé retrouvé pour déterminer s’il était truqué ou non après avoir observer une trop grande apparition de la face 6 pour 250 lancés :

• Nous avons constaté que le dé était truqué grâce à l’intervalle de fluctuation

En effet, on observe que la fréquence d’apparition du 6 du dé trouvé n’est pas comprise dans l’intervalle de fluctuation à l’inverse des autres faces du dé en question. On peut donc valider l’hypothèse que le dé est truqué au niveau du 6 avec une marge d’erreur de 5%.

- Nous avons ensuite décodé les messages cryptés du téléphone portable :

• Principe du système de décodage avec le code César

Message 1 (message reçu sur le téléphone) : GLA PLOOH HXURV GDQV O DYRFDW

Message 2 (message envoyé depuis le téléphone) : BOXNOJ FYEC KE MOXDBO MEVDEBOV

Message 3 (message reçu sur le téléphone) : SETUI UDSETUI UJ TUSETUI RHQLE TECCQWU FEKH BQ RQLKHU CQYI B QHWUDJ UIJ UCFESXU RYUD ZEKU FQKB

Messages décryptés :

Message 1  : DIX MILLE EURO DANS L’AVOCAT (décalage de 3)

Message 2 : RENDEZ VOUS AU CENTRE CULTUREL (décalage de 10)

Message 3  : CODES ENCODES ET DECODES BRAVO DOMMAGE POUR LA BAVURE MAIS L ARGENT EST EMPOCHE BIEN JOUE PAUL (décalage de 16)

Nous avons fait une programmation à l’aide d’exel pour pouvoir décoder très simplement et rapidement.

- Puis nous avons analysé le mégot de cigarette, pour mettre en évidence la présence ou non de salive, et ensuite l’analyser :

• Nous avons mis en évidence la présence de salive grâce à l’eau iodé qui devient bleu-noire en présence d’amidon (cette substance n’étant pas présente s’il y a de la salive car dégradée par l’amylase contenu par la salive).

• Nous avons ensuite entrepris une extraction d’ADN en élaborant une méduse d’ADN à l’aide de liquide vaisselle (charger de détruire la paroi des cellules buccales), d’alcool et de sel (augmente la densité du mélange).

• Puis à l’aide de l’électrophorèse, nous avons réalisé une empreinte génétique et observer qu’elle était identique à celle du suspect numéro 10 lui-même fumeur.

- Par ailleurs, nous avons étudié la balistique, pour pouvoir ainsi déterminer l’arme du crime :

• Pour cela nous avons regardé une vidéo de c’est pas sorcier

• étude des trajectoires et des projectiles

- Enfin, nous avons étudié l’épaisseur du poil retrouvé afin d’identifier sa provenance :

• Pour cela, nous avons utilisé la diffraction. Le poil est alors traversé par un rayon laser jusqu’à une feuille verticale en face du laser. On peut définir l’épaisseur du poil grâce à la largeur de la tache centrale présente sur la feuille. On a pu donc en déduire que le poil était un poil de chien.

A partir de toutes ses analyses, on peut émettre l’hypothèse que le crime du 27 aout a été commis par le suspect numéro 10. En effet, il présente les mêmes empreintes génétiques que celle de la salive retrouvé sur le mégot (de plus, il est lui-même fumeur). Par ailleurs, il possède un chien, et est membre du club de poker. Enfin, son groupe sanguin (B-) est identique à celui d’une des taches de sang retrouvées.

Alea jacta est

Le dé tangue avant de flancher
Le six est à présent révélé
La colère se dessine sur son visage
Tel un animal plein de rage

Trop d’argent est en jeu
C’est l’heure des représailles
Il est temps de passer à l’aveu
L’avocat aura livré bataille

Dans la nuit, une colombe se pose
Sur la scène, une flamme s’éteint
L’histoire d’une vie est close
La colombe s’envole, dans une nuit de plomb et d’étain